Et deux bus électriques de plus commandés pour Libellus

Le transport urbain reste son secteur d'activité principale (50 % du total du chiffre d'affaires) à travers des chantiers dits «de grande maintenance» comme la rénovation de bus, tramways (Saint-Etienne…) ou métros (Ligne A de Toulouse, Marseille…). En dehors de cette activité historique, la Safra s'est aussi lancé un défi en 2011 : proposer son propre véhicule, un bus hybride répondant aux enjeux environnementaux.

Lire l'article complet